Les Bourses Jérôme Lohez

Les bénéficiaires des bourses et comment faire son application


Les titulaires de la bourse JL 9/11 2018–2019

Doina Becker

Doïna BECKER est une étudiante franco-russe qui étudie actuellement à l’Université de FUDAN en Chine en tant qu’étudiante en double-master à Sciences Po en Média Internationaux et Communication.  Alors qu’elle suit des études de licence en Anglais et Histoire de l’Art à l’Université de St ANDREWS, Doïna travaille en Espagne en tant qu’Assistante Chef de Produit pour la marque Carolina HERRERA, avant de prendre une année sabbatique afin de découvrir l’Asie.

Les activités et centre d’intérêts personnels de Doïna ont continué d’affirmer son ambition à travailler dans les communications. Son émission de radio à l’audience grandissante à l’Université de St ANDREWS lui permît de remporter la récompense de la meilleure nouvelle émission de 2014 (the 2014 Best New Show Award) alors que dans un second temps son sincère intérêt pour l’écriture continua d’évoluer après qu’elle fût diplômée. Elle a d’ailleurs participé à des ateliers d’écriture créative à Barcelone et à Paris et tient actuellement son propre blog sur le sujet, elle est également active dans divers projets. Doïna fut également active dans la vie étudiante à Sciences Po et St Andrews où elle fut un membre du comité du Club de Polo et présidente du Club de Polo étudiant de Sciences Po.

Grâce à son expérience professionnelle dans la communication et le marketing, Doïna a travaillé dans le département relation-client pour Chanel, et en tant qu’Assistante Chef de Produit pour Carolina HERRERA où elle a aidé à développer le nouveau parfum pilier de la marque ainsi qu’une gamme de parfum Unisex créneau. Elle a aussi travaillé pour diverses compagnies de communication : elle a travaillé pour l’agence de relations publiques eWenements, et a travaillé en tant que stagiaire  pour UM Ideation Studio à Londres, et pour une agence publicitaire appartenant à la filiale IPG Média durant l’été précédant son arrivée en Chine. Elle suit actuellement un stage tout en poursuivant ses études à Givaudan, le leader mondial dans l’industrie du parfum.

Avec une propension à sortir de sa zone de confort, étudier en Chine a permis à Doïna d’être plus audacieuse dans sa créativité, ainsi que de découvrir les rouages de la communication chinoise et la culture d’un marché clé possédant un patrimoine fascinant.

Pauline Deschryver

Pauline est titulaire d’un double master d’HEC Paris et Sciences en Administration des affaires et Administration Publique lequel lui a permis d’acquérir des compétences en analytique avancée de résolution de problèmes et une compréhension des interactions publiques et privées. C’est une femme motivée par la mission, passionnée par le lien entre la mobilisation du secteur privé et les résultats en matière de développement pour résoudre les objectifs de développement durable des Nations Unies.

Motivée par les nouveaux challenges, Pauline étudie à présent à la faculté d’Administration Publique et Internationale de l’Université de Columbia au sein du programme de MPA (Master en Administration Publique) en Pratique du Développement. Son programme universitaire se concentre sur l’économie internationale et le développement des infrastructures. Elle est spécialisée dans la résolution des questions modernes les plus urgentes en particulier les énergies renouvelables et l’accès à l’eau dans les pays émergents.

Originaire de France, Pauline parle français, anglais et espagnol et dispose d’une expérience de quatre ans dans le monde du travail en Europe et en Afrique. Son fort intérêt dans le lien entre le flux des capitaux privés et le développement se vît renforcé par son expérience professionnelle de quatre dans le conseil en stratégie. Pauline a vécu en Côte-d’Ivoire pendant trois années là elle a travaillé en tant que conseil pour une société de conseils en stratégie spécialisée dans le développement du secteur privé dans les pays vulnérables ou sortant de conflits. Pauline a accompagné des leaders provenant des domaines public et privé au Bénin, en Ethiopie, au Gabon, en Guinée, en Côte-d’Ivoire et au Rwanda afin de relever les défis socio-économiques et financiers dans un large éventail de secteurs. Avant cette expérience, Pauline a travaillé pour le Premier Ministre en France, au Secrétariat Général des Affaires Européennes.

Elle a participé à des négociations difficiles au niveau gouvernemental français et belge sur les défis de la compétitivité et de la coopération internationale. Ses compétences interpersonnelles ont été développées lorsqu’elle a traité avec des représentants de ministères connexes pour préparer le Sommet Union européenne-Afrique.

À l’Université de Columbia, en 2018, Pauline étudie en Master-Administration des Entreprises en réseau de l’investissement et de l’impact et formation (MBA Impact Investing Network and Training), un programme dirigé par l’école Wharton. Là, Pauline travaille avec une équipe pour identifier et soutenir une entreprise novatrice axée sur la mission dans un marché d’économie frontalière. Elle est également membre de Women’s International Leadership Fellow, ce qui lui permet de perfectionner ses compétences en leadership, en particulier dans des environnements interculturels. Pauline est très fière de rejoindre la communauté universitaire de la Fondation Jérôme Lohez 9/11. Elle est impatiente d’apprendre de ce réseau dynamique qui réunit trois continents et de contribuer à sa vision et à sa mission de promouvoir la tolérance et la paix.

Vinzent Wesselmann

Vinzent WESSELMANN est un étudiant germano-américain originaire de Birmingham en ALABAMA participant au programme de double-licence BA, Bachelor of Arts”, entre Sciences-Po et l’Université de Columbia.

Ayant passé son année sabbatique à la faculté allemande de Kuala Lumpur en Malaisie et ayant étudié le Coréen à Séoul grâce à une organisation des langues nationales pour la jeunesse étudiante, sa passion pour l’histoire et les relations internationales l’ont conduit à étudier au Havre en France, sur le campus Europe-Asie de Sciences Po où il poursuit actuellement sa seconde année d’étude. Vinzent est reconnaissant à ses deux langues maternelles, l’allemand et l’anglais, qui l’ont doté d’une flexibilité linguistique lui permettant la maîtrise professionnelle du français alors qu’il était étudiant à Sciences Po.

Diplômé du département de musique de l’École des Beaux Arts d’Alabama, Vinzent poursuit sa passion pour les arts au Havre en tant que président du Bureau des Arts et capitaine de chœur à Sciences Po§Campus du Havre.

Vinzent est également clarinettiste principal de l’Orchestre Symphonique Junior du Conservatoire Arthur Honegger. En combinant son intérêt pour les arts et la politique par des stages accomplis au Havre au conservatoire et au Centre d’Expressions Musicales, Vinzent a exploré la manière dont les interactions entre les structures gouvernementales et les institutions artistiques façonnent la culture et l’identité locales. Il espère continuer à s’engager dans ce domaine pour favoriser le dialogue interculturel au sein des communautés et créer un monde plus compréhensif et plus pacifique.

Sa intérêt pour la politique de l’environnement a mené Vinzent à créer une exposition photographique intitulée “La Production de la Destruction” et mettant en opposition la force de la nature en Arctique avec la culture de production de masse des grandes métropoles. L’exposition aura lieu au Havre en France au mois de Mars et sera entièrement financée par une micro-subvention de l’association Students On Ice Foundation au Canada.

Vinzent est honoré d’avoir été retenu afin d’être titulaire de la bourse de la Fondation Jérôme Lohez 9/11 et se réjouit d’avoir l’opportunité d’apprendre de son réseau d’anciens titulaires et membres du conseil d’administration. Au cours de ses études à New York, il espère rencontrer l’opportunité de s’engager auprès des institutions créatrices et politiques afin de contribuer aux relations intercommunautaires et internationales entre les États-Unis, l’Asie et l’Europe.

Annie Whitney

Annie Whitney, étudiante du double-programme de licence-Bachelor of Arts entre l’Université de Columbia et Sciences Po, a récemment été acceptée au sein du programme de report des jeunes, the Junior Deferral Program (JDP) de la faculté de droit de Harvard. C’est la première année que des étudiants n’appartenant pas à l’Univsersité de Harvard ont la possibilité d’être acceptés pour ce programme. Celui-ci permet aux étudiants de présenter leur candidature durant leur première année d’université et si ils sont admis, de reporter leur inscription à Harvard pendant au moins deux ans. Cela leur permet de continuer de se consacrer à d’autres centres d’intérêts une fois leur licence obtenue (et avant d’intégrer Harvard).

“Une fois que j’ai décidé que je voulais faire des études de droit, je savais que je ne voulais pas aller directement à l’université. Je prévoyais de consacrer au moins quelques années à acquérir de l’expérience professionnelle avant de présenter ma candidature, alors j’étais enthousiaste à l’idée de trouver un programme comme le PDJ qui me permettait de ne pas avoir à passer par le processus de demande, tout en travaillant et m’offrait la souplesse nécessaire de prendre le temps d’acquérir de l’expérience sur le terrain avant l’obtention du diplôme », a déclaré Annie WHITNEY.

L’intérêt d’Annie pour la faculté de droit s’est développé durant ses deux premières années du double programme étudiant Bachelor of Arts sur le campus de Menton, situé à la frontière franco-italienne. Elle décrit les circonstances désastreuses dont elle a été témoin et auxquelles sont confrontés les demandeurs d’asile qui traversent la frontière et elle éprouve un profond sentiment d’injustice devant le fait qu’en tant que détenteur du passeport américain, elle pourrait facilement déménager à l’étranger alors que d’autres ne le pourraient pas.

Depuis ce moment, Annie s’est sérieusement impliquée dans les questions d’immigration. Elle a fait du bénévolat auprès de la Croix-Rouge dans un camp de migrants en France et a travaillé avec l’Académie d’été des jeunes réfugiés du Comité de sauvetage international à New York, qui se concentre sur l’alphabétisation, l’enseignement des mathématiques et l’apprentissage des compétences pour les réfugiés nouvellement arrivés, les bénéficiaires d’asile et d’autres jeunes immigrants vulnérables.

Whitney est maintenant une ancienne du programme de double diplôme et sera diplômée en droits de l’homme en mai. Elle est actuellement candidate pour une bourse Fulbright, et envisage AmeriCorps. « Profitez du soutien offert aux étudiants des cycles supérieurs par la Graduate School —car ce sont celles qui ont les bons conseils — en particulier la Grad School Coaching Series dirigée par la Doyenne Tiffany Decker. C’est grâce à elle que j’ai pu me retrouver dans le processus de demande d’admission à la faculté de droit », a déclaré Annie WHITNEY.

ApplicationPast RecipientsUniversités AffiliéesProgramme des ambassadeurs

Les demandes de la bourse Jérôme Lohez seront examinées par le conseil de la fondation est composé de professionnels et d’universitaires de calibre international . La date limite pour les applications est le 15 octobre . Le conseil se réunira à la mi-octobre pour examiner les candidatures et les lauréats du prix seront annoncés au début novembre . La bourse sera remise en novembre.

Eligibilité

La fondation attribuera les bourses (i) à des étudiants américains qui voudraient étudier en France dans le cadre de leur diplôme ou recevoir le diplôme d’une institution française ou (2) à des étudiants français qui voudraient étudier aux Etats-Unis dans le cadre de leur diplôme ou recevoir le diplôme d’une institution américaine accréditée. Le montant de la bourse sera déterminé par le conseil d’administration. Les étudiants de premier cycle et des cycles supérieurs sont admissibles au programme.

Directive

Pour les candidats français souhaitant étudier aux Etats-Unis

Les candidats doivent soumettre deux essais :

Idéaux de tolérance religieuse et culturelle, entrepreneuriat, égalitarisme et esprit de générosité sont l’essence des Etats-Unis. L’un de ces idéaux vous pousse-t-il à étudier en Amérique ? Si oui, de quelle façon ?

Comment cette expérience à l’étranger mettra-t-elle en avant les principes soulignés par la fondation ?

Pour les candidats Etats-uniens souhaitant étudier en France

Applicants must submit a personal statement. The statement must explain:

What inspires you to spend some time in France to study?
How will the international experience advance the principles set forth by the foundation?

Avec leurs essais, les candidats des deux pays devront remettre trois lettres de recommandation : d’un professeur, dont le candidat aurait de préférence suivi l’enseignement ; d’un employeur, ayant de préférence supervisé directement le candidat ; et d’un proche collaborateur qui pourra décrire la personnalité du candidat.

Des relevés de notes sont demandés. Les candidats devront soumettre les relevés de notes de tous les établissements d’enseignement supérieur qu’ils auraient fréquentés. Les relevés de notes doivent porter un tampon officiel et les candidats devront demander à la scolarité de faire parvenir les relevés à notre fondation.

Veuillez s’il vous plaît visiter notre web page pour soumettre votre formulaire de candidature pour la Bourse d’Études Lohez :

All applicants are required to download, complete and upload the Basic Information response form that is available on the Application page.

Alliance Program (Columbia University, Sciences Po, École Polytechnique, Palaiseau, Paris 1 Panthéon-Sorbonne) Application Details

Fudan University-Sciences Po: Communications & Media, Application Details

Sciences Po-Fudan University: Europe and Asia in Global Affairs, Application Details

EPITA and Stevens Institute of Technology: Computer Science Engineering, Application Details

The deadline for submission of all materials is October 15th, 2019. Late applications will not be considered.

Pour tout renseignement concernant les candidatures, veuillez envoyer un mail à info@jl911.com

2017

Haicheng Wang

Haicheng Wang
(Sciences Po / Fudan University)

Entre 2012 et 2016, Haicheng étudie la politique internationale à l’Université de FUDAN en CHINE.  Guidé par un désir d’explorer les différences entre les études européennes et la diplomatie chinoise, il choisit de poursuivre ses

études en intégrant le programme de double-master entre Sciences Po et FUDAN d’immersion totale d’une année dans chacune des écoles supérieures en France et en Chine.

Haicheng n’a pas seulement occupé des postes de responsable étudiant, mais il a également réalisé des stages professionnels remarquables. Il a étudié à l’université de YALE durant ses études de licence et a dirigé le département au service des étudiants internationaux au syndicat des étudiants de l’Université de Fudan.  Haicheng a un goût tout particulier en ce qui concerne les différentes activités professionnelles relatives à la vie au sein du campus, également hors du campus. Ses études à YALE faisaient partie d’un échange universitaire de licence. Les stages qu’il a suivis concernaient respectivement les domaines tels que : les atouts managériales, les conseils en risques, la Chambre de Commerce Américaine et un groupe de réflexion pan-européen, le Conseil Européen en matière de Relations Etrangères. Son désir d’aider son prochain l’a mené à visiter le Cambodge afin de faire du bénévolat au sein d’une communauté locale.  Alors même que ses explorations passées l’ont aidé à apprendre et s’adapter aux nouvelles cultures, les efforts actuels d’Haicheng continuent à façonner ses valeurs et son voyage vers la découverte du soi.  A la suite de ses études à Paris, il a noté que cette expérience avait dépassé ses attentes.

Selon Haicheng, « Ce programme m’a offert une excellente opportunité d’explorer l’Europe en tant que citoyen étranger et de redécouvrir ma terre natale, la Chine. Apprendre d’autres personnes et de leur culture favorise l’inclinaison au dialogue et la compréhension mutuelle ».

Riccardo Cersosimo
(Sciences Po / Fudan University)

Entre 2011 et 2014, Riccardo Cersosimo est venu d’Italie afin d’étudier l’Administration Internationale des Entreprises à Tilburg University (Faculté d’Economie et de Gestion) aux Pays-Bas et à Peking University (la faculté Guanghua de Gestion de l’Université de Pékin).Après avoir obtenu ses diplômes avec mention, il a consacré une année à l’étude du mandarin à l’Université des cultures et des langues de Pékin grâce à une bourse obtenue auprès du gouvernement chinois. Au souvenir de ses expériences de Pékin, Riccardo remarque qu’il ‘ a davantage nourrit sa passion pour les langues et a découvert la manière dont le monde de la communication évolue grâce à la numérisation de la société en particulier dans un environnement chinois.

Dans une démarche de découverte d’une nouvelle culture et de sa langue tout en maintenant son lien avec la Chine, Riccardo a intégré le programme de double-diplôme de la faculté de Gestion et d’Innovation de Sciences Po en France et de la Faculté de Journalisme de Fudan University en Chine, dont il est diplômé depuis juin 2018. Entre la première et la seconde année de son programme de master, Riccardo s’est accordé une nouvelle année sabbatique afin d’acquérir davantage d’expérience professionnelle de poids via deux stages.  Après avoir remporté la compétition Brandstrom de Sciences Po organisée par le Groupe l’Oréal, Riccardo a ensuite fait un stage dans le département du Développement Marketing de LANCÔME (L’OREAL). Il a également fait un stage au département des Communications Numériques de GUERLAIN (LVMH).

Riccardo observe “Grâce à ces deux stages professionnels, j’ai rencontré l’opportunité de mettre en pratique les savoirs théoriques acquis durant mes études de licence et de master au sein d’une entreprise créative, dynamique et fascinante.

Riccardo est actuellement l’un des 15 citoyens italiens titulaires de la bourse d’études du gouvernement chinois pour l’année académique 2017-2018. En plus de suivre les cours à la Fudan University, il est stagiaire au sein du groupe Guerlain en Chine.

Selon Riccardo, “ Ma quête de réussites universitaires et expériences professionnelles révélatrices à l’étranger, en Chine et en Europe, m’a permis de me doter d’adaptabilité et d’une vision globale nécessaire pour faire face à la mondialisation et m’immerger dans de nouvelles opportunités où mes forces créatives peuvent s’allier à mon ambition afin d’avoir un impact sur l’industrie du marketing et des communications.”

Yi Da Jeremy Ng
(Sciences Po / Columbia University)

Titulaire de la bourse LOHEZ, Yi Da Jeremy, originaire de Singapour suit actuellement le double programme en Business Administration (BA-Administration des Entreprises) entre l’Université de Columbia aux Etats-Unis et l’Ecole Sciences Po, Campus du Havre en France.

“Je considère l’Université comme un temps utile afin d’explorer de nouveaux intérêts”, pense Jeremy. “Ayant étudié les sciences politiques et sociales à Sciences Po, j’ai décidé de suivre une approche davantage quantitative concernant mes études à Columbia et je me spécialise à présent en science de l’information.

Son désire de naviguer dans de nouvelles eaux a conduit Jérémy a entreprendre des stages en France, en Chine, à Singapour, au Tadjikistan, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis afin de travailler dans des secteurs tels que la finance et le développement international.

Son expérience professionnelle lui a permis de développer un fort désire de mobiliser le capital privé pour financer des projets dans le monde en développement, en particulier dans les régions mal-desservies telles que l’Asie Centrale.

“Mes objectifs de carrière sont décidément le fruit de mes expériences de stages vécues“, comme le dit Jérémy. “J’ai passé un été à travailler pour la Fondation Eurasienne d’Asie Centrale au Tadjikistan où j’ai aidé à concevoir et mettre en œuvre des projets pour la protection sociale et la société civile. Ce fut une réalisation pleine de sens pour moi car j’ai pu voir lors de visites de sites la manière dont nos projets avaient pu améliorer les vies de communautés vulnérables telles que les personnes vivant avec le virus du VIH, ou les victimes d’actes de violence sexiste.

Jérémy demeure cependant parfaitement conscient des défis auxquels le développement d’agences doit faire face de nos jours. “Le problème que nous avons continuellement rencontré en Tadjikistan fut le manque de fonds en provenance des gouvernements et des donateurs internationaux. C’est là que ma connaissance du secteur privé a été utile. Mon stage professionnel à Bridgewater Associés m’a fait prendre conscience du potentiel immense du capital privé que j’espère pouvoir déployer à des fins socialement plus avantageuses.

Côme Lefébure
(Sciences Po / Columbia University)

Côme LEFEBURE croit que résoudre les conflits exige une compréhension certaine de l’autre. Ses expériences en Chine, France et aux Etats-Unis a renforcé cette croyance concernant la nécessité de tolérance. Son désir de devenir un pacifiste de demain l’a conduit, tout d’abord, au campus Europe-Asie de Sciences Po au Havre et à présent à l’Université de Colombia.

A Sciences Po, Côme a occupé le poste de trésorier du club de Sports. De plus, il est devenu le capitaine de l’équipe de football français et de l’équipe de natation. Après avoir achevé ses études de licence, Côme aspire à servir dans les services des Affaires Etrangères Françaises et à travailler avec la Chine, un pays où il a passé son enfance et a réalisé ses premiers stages professionnels.

Côme se considère citoyen du monde dû à son ascendance Française et Italienne. En tant que citoyen du monde, Côme se sent valorisé par la coopération entre divers groupes de personnes.  Il croit dans le pouvoir des échanges culturels et éducationnels afin de façonner un monde de paix. Par ailleurs, il se sent honoré de rejoindre la Fondation 9/11 Jérôme LOHEZ et sa cohorte d’ambassadeurs inspirants à travers le monde. Côme s’efforce de promouvoir le dialogue et les actions communes à travers la France, la Chine et les Etats-Unis.

Raphael Presberg
(EPITA / Stevens Institute of Technology)

Après une formation intensive de deux ans en  physique et mathématiques, Raphaël a étudié pendant deux ans pour un diplôme en ingénierie multidisciplinaire en informatique, énergie et systèmes, signaux et réseaux et électronique.  Raphaël a ensuite suivi une spécialisation d’un an en ingénierie informatique et Données Massives.

Raphaël a postulé pour un Masters en Sciences en Système de l’Information à l’Institut Stevens de Technologie afin de satisfaire son attrait pour l’aspect technologique et stratégique de l’analyse des données et la science des données.

Après sa première expérience internationale à l’Université de TEL-AVIV où il a étudié pendant six mois durant le ‘spring semester’ l’ingénierie électrique, Raphaël a souhaité NEW-YORK pour une nouvelle opportunité à l’étranger. En ce qui concerne son projet de venir à New-York, Raphaël explique qu’il désire découvrir ‘the American way of life’, visiter cette magnifique ville et vivre de nouvelles expériences. Par ailleurs, il s’efforce d’améliorer son anglais afin d’atteindre le niveau C2.

L’été dernier, Raphaël a travaillé en tant qu’analyste de données à Schneider Electric. Au-delà de l’obtention de son Master en Science à la Stevens, son but est d’aller à la rencontre de nouvelles opportunités professionnelles en analyse de données et science des données auprès de compagnies de technologie américaines afin de développer ses compétences techniques au sein d’un environnement propice.

2016

kbuchenbacher

Katrin Büchenbacher, 2016

(Sciences Po / Université Fudan de Shanghaï, Chine: Double Master en Media Internationaux et Communication)

Actuelle boursière de la Fondation Lohez, Katrin Büchenbacher est originaire de Liestal, en Suisse.

Entre 2012 et 2015, elle étudie la Recherche en Média et Communication à l’Université d’enseignement français et allemand de Fribourg en Suisse.  Puis, elle étudie à Paris à la Presse Française de l’Université grâce à un programme d’échange universitaire et une bourse d’étude obtenue auprès du gouvernement Suisse. Katrin obtient ensuite son diplôme de l’Université de Fribourg, une Licence en Arts, avec mention honorifique, «magna cum laude », en juin 2015.

“J’ai décidé d’étudier les médias et la communication car l’interdisciplinarité offerte par ces études me plait beaucoup” affirme Katrin, “ et aussi car je m’intéresse beaucoup au journalisme, aux nouveaux médias et aux sciences sociétales et sociales en général. Durant mon semestre d’études à l’étranger, passé à Paris, je me suis spécialisée dans les études culturelles et la multi-culturalité adaptée aux médias dans le cadre de mes recherches pour mon mémoire de Licence. “

Ayant acquis les compétences et le savoir nécessaires pour se mesurer aux hauts standards académiques, Katrin a intégré le programme de Double Diplômes de l’Ecole de Communication de Sciences Po, en France et l’Ecole de Journalisme de l’Université de Fudan, en Chine dont elle sera diplômée en juin 2017.

Les stages professionnels que j’ai effectués dans les bureaux de l’éditorial du journal Suisse, ‘Volksstimme,’ pour le département de la communication en politique du Conseil de la Jeunesse National Suisse et pour la Web-TV des ‘Freestudios’ de la société de production Geneva m’ont encouragée à me spécialiser davantage dans les Médias et la Communication à l’international,” affirme Katrin. “J’aimerais mettre mon expérience et les connaissances que j’ai acquises à Sciences Po et à l’Université Fudan au profit de ma carrière professionnelle future et ainsi devenir un reporter international basée en Chine.

diego filiuDiego Filiu, 2016

(Sciences Po / Columbia University: Double Programme de Licence en Sciences Politiaues du Moyen-Orient) 

L’étudiant et boursier 2016-2017 de la Lohez Foundation, Diego Filiu, a, durant l’hiver 2014 effectué un stage auprès du bureau du Président de la République Française, François Hollande.  Il a travaillé en contact direct avec le conseiller des affaires du Moyen-Orient du Président et ainsi a pu avoir un regard en interne des taches et responsabilités quotidiennes au sein du Service des Affaires Etrangères Français.

“Ma capacité d’élever des politiques mutuellement avantageuses dans des environnements diplomatiques très importants, à l’Elysée” dit Diego, “ aussi bien que dans les ambassades françaises à travers le monde, est le produit de mon expérience multiculturelle unique. En tant que citoyenne franco-américaine, à la double nationalité, qui a grandi en Syrie et en Tunisie, j’ai passé toute ma vie à l’intersection de visions du monde contradictoires.”

L’éducation multiculturelle de Diego l’a constamment encouragé à réconcilier les perspectives rivales, lesquelles l’ont souvent mené à jouer le rôle d’intermédiaire entre des groupes sociaux et culturels s’affrontant.

Ces expériences ont façonné son profil aux affaires publiques internationales telle la continuité naturelle de son éducation. Ayant exploré le Service des Affaires Etrangères Français au travers d’immersions professionnelles au Caire, Amman, Paris et Tunis, Diégo va à présent poursuivre sa passion dans un environnement académique rigoureux: l’Ecole Internationale des Affaires Publiques de l’Université de Columbia, la S.I.P.A.

“Mon dévouement pour la question du Moyen-Orient m’a également aussi bien conduit au Liban et dans les camps de réfugiés de la Jordanie, qu’en Israël, à Jérusalem pendant la guerre de 2014,” rapporte Diégo. “Possédant de grandes capacités d’adaptabilité, de sociabilité et  étant désireux d’apprendre, j’aime beaucoup explorer les différences tout comme soutenir les similarités qu’il existe entre les aspects français et américains de mon identité.”

vincent-liagre

Vincent Liagre, 2016

(Ecole Polytechnique / Ecole d’Ingénieur de l’Université de Columbia/ Ecole Supérieure en Business: Double Master en Sciences)

“Les gouvernements, les acteurs de la grande entreprise et les entreprises des nouvelles énergies sont tous en train de joindre les efforts afin de repenser le secteur énergétique; et cela aura des répercussions d’une importance cruciale pour le monde dans lequel nous vivons,” dit l’étudiant-boursier 2016-17 de la Lohez, Vincent Liagre. “ Je veux faire partie de cet extraordinaire changement.”

Après quatre années de formation multidisciplinaire intensive en physique, mécanique et économie (années en classes préparatoires et les deux premières années à l’Ecole Polytechnique), Vincent a choisi de se spécialiser dans via un cursus en Ingénierie de l’Energie à L’X, afin de satisfaire son intérêt dans les aspects technologiques et stratégiques du secteur de l’énergie.

Grâce à ce programme, Vincent a eu l’opportunité d’acquérir une vision globale du secteur, au travers de cours regroupant une formation sur les technologies énergétiques variées (de la capture carbonique à l’énergie nucléaire, avec un accent spécifique apporté au domaine de l’énergie solaire et éolienne), aussi bien que  sur les marchés d’énergie.

L’été dernier, Vincent a travaillé en tant que stagiaire à la Recherche et au Développement auprès de l’équipe de Energy Management Systems du groupe Total New Energies.

“Je voulais absolument explorer ce domaine en profondeur et, étudier à l’Université de Columbia fut la formation la plus adéquate que je pouvais espérer recevoir” affirme Vincent. “ La faculté de l’Ingénierie, de gestion et des sciences de l’Université de Columbia aux Etats-Unis offre une opportunité unique: il s’agit d’un programme qui permet d’étudier conjointement à l’Ecole de l’Ingénierie et à l’Ecole des Affaires de Columbia. Ce programme me permet de suivre des cours en mathématiques appliquées et en données analytiques qui représentent les principales compétences nécessaires afin de concevoir les meilleurs systèmes de gestion d’énergie aussi bien que les meilleurs systèmes de stratégies des finances et des affaires, compétences indispensables à la création d’entreprises solides.

“Je crois que l’enrichissement mutuel grâce à la diversité culturelle est possible,” conclut-il, “et j’espère avoir l’opportunité d’apporter ma modeste contribution à la construction d’un avenir meilleur.”

Louise Rapilly

Louise Rapilly, 2016

(EPITA – Ecole pour l’Informatique et les Techniques Avancées / Double Master, Master en Sciences des Systèmes de l’Information, à Stevens Institute of Technology)

“Grâce à mes formations suivies respectivement à EPITA, Ecole pour l’Informatique et les Techniques Avancées, et à ESME Sudria, (École spéciale de mécanique et d’électricité, anciennement MSIS)” rapporte Louise Rapilly, boursière 2016-17 de la Lohez, “j’ai eu l’opportunité d’entrer le programme MSIS de l’institut Stevens Institute of Technology, à Hoboken, dans l’état du New Jersey, aux Etats-Unis.

Après cinq and d’étude en ingénierie  à l’école ESME Sudria, à Paris, Louise a ressenti le souhait de poursuivre ses études à l’étranger et ce pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, elle souhaitait obtenir un double diplôme en ‘management’ afin d’enrichir sa vision et façon d’appréhender les projets techniques, au-delà de l’aspect scientifique. Elle considère le fait de compléter sa formation supérieure à la Stevens comme une opportunité unique d’étudier le ‘management’ en cohérence avec ses projets professionnels.

Par ailleurs, Louise voulait découvrir ce que l’on appelle ‘ the American way of life’ par elle-même. “New-York est une magnifique ville à visiter, mais c’est encore mieux d’y vivre afin de vraiment en ressentir les vibrations”, dit elle. “Enfin, un de mes plus grands souhaits est d’améliorer mon anglais, qui n’est pas trop mauvais cela dit, mais j’aimerais l’améliorer par mes propres moyens encore davantage.”

“Pour toutes ces raisons”, conclut-elle, “je suis vraiment impatiente de vivre aux Etats-Unis et de réaliser mon rêve. Je pense que cette nouvelle aventure m’aidera à m’épanouir et me permettra de vivre une expérience inoubliable. ”

le-yao

Le Yao, 2016

(Sciences Po / Université de Fudan, Programme de Double-Master:  Europe et Asie dans les Affaires Internationales)

L’étudiante boursière 2016-2017 de la Lohez suit un double programme d’études entre Sciences Po, à Paris et l’université de Fudan, en Chine. Son désir de suivre un double-programme de Master en Europe et en Aise dans le domaine des Affaires Internationales était au départ aussi bien du fait de son intérêt académique pour les études européennes et les relations sino-européennes, qu’à son objectif de carrière de jouer un rôle dans la politique étrangère chinoise.

“A présent,” dit Le, “avec un regard rétrospectif sur mes précédentes expériences et ma vie en France, je suis très reconnaissante d’avoir suivi un programme qui a su expliciter la complexité et la fascination des études européennes, rendant évidente l’importance de la notion de responsabilité relative à la fonction de promouvoir la coopération internationale et la communication interculturelle.

Durant un semestre d’études passé à Lund University en Suède en 2013, Le a commencé à se familiariser avec les questions relatives au rôle de l’Union Européenne en termes géopolitiques et de sécurité et en termes d’interactions entre les états membres. De retour de Suède, Le a continué à enrichir ses connaissances sur l’Union Européenne (U.E.) et sa politique étrangère. Grâce à une curiosité aiguë de la politique d’intégration de l’U.E., Le a conduit une recherche sur la Politique Européenne de Voisinage (PEV), avec une perspective sur le Crise Ukrainienne.

Après avoir commencé ses études à Sciences Po-Paris, dit Le, “les expériences que j’ai vécues à Paris ont engendré chez moi une réflexion profonde et sérieuse sur des solutions aux crises auxquelles l’Europe doit actuellement faire face.”

“Tout compte fait,” conclut Le, “ce programme a non seulement jeté les bases pour ma recherche dans le domaine des études européennes et la relation sino-européenne, mais a aussi élargi ma vision des opportunités et des défis que représente le monde des affaires internationales.”

Traduit par Marjorie S. Maman

 

2015

 

Etienne_MariéEtienne Marié, 2015

(Double Master de Sciences en Systèmes d’Information EPITA / Institut de Technologie Stevens)

C’est une conviction d’Etienne Marié que vivre une année aux Etats-Unis est une expérience humaine inestimable pour quiconque venant d’une autre culture. Tout en étudiant à l’Institut de Technologie Stevens, il compte acquérir un plus haut point de vue sur la manière dont fonctionne le monde de l’informatique, tout en apprenant de ses interactions avec des personnes aux origines différentes.

« Les Etats-Unis d’Amérique sont connus pour leur entreprenariat et leur position de leader dans l’innovation informatique », dit Etienne, « et avoir une vue de l’intérieur, avec une formation académique, sur la façon dont les choses se font ici, permettra d’explorer une mentalité totalement différente ».

Rencontrer, parler avec et comprendre le plus grand nombre de personnes possible aux Etats-Unis est un des principaux objectifs d’Etienne, aux côtés de l’exploration d’un environnement nouveau et inconnu.

« Ce genre d’expérience fait naturellement grandir une personne et la rend plus mature », dit Etienne, « mais je crois qu’il y a plus, à vrai dire tout, à gagner en finissant mes études par une année dans une prestigieuse université américaine. C’est une porte d’entrée sur une carrière internationale excitante, et serait en tout cas un atout formidable quel que soit ce que je décide de faire plus tard ».

Diego Gestoso Menéndez, 2015

(Double Master Sciences Po / Université de Fudan: l’Europe et l’Asie dans les affaires mondiales)

Diego Gestoso Menéndez poursuit actuellement sa sixième d’études universitaires, après quatre ans d’études chinoises à l’Université autonome de Madrid (UAM) et une première année au sein du programme de double master à Sciences Po à Paris.

Etudier à l’université de Fudan à Shanghai représente la culmination du parcours de spécialisation de Diego. A Shanghais, comme à Paris et Madrid auparavant, il est représentant des étudiants et activement engagé dans les milieux sportif, culturel et associatif.

« Je considère qu’étudier à l’étranger a été une source d’apprentissage et d’expériences qui vont marquer toute ma vie », dit Diego. « Cependant ceci n’a pas été un processus à sens unique ; partout, j’ai essayé de jouer un rôle similaire pour les autres personnes dans mon entourage. A commencer par l’espagnol, puis la culture espagnole, et jusqu’à mes propres opinions sur n’importe quel sujet qui était mentionné.

Diego décrit « la langue chinoise [comme] possiblement l’amour de ma vie ». Son objectif immédiat est de construire des ponts entre les langues, les cultures et les expériences, ayant été inspiré par les opportunités qu’il a eu d’étudier à l’étranger.

Pierre Savary, 2015

(Double Master Sciences Po / Université de Columbia: Economie: Affaires Internationales)

Pendant ses études de premier cycle à Sciences Po à Paris, Pierre Savary avait déjà eu l’opportunité d’étudier aux Etats-Unis, en passant un an à l’Université de Californie-Berkeley. Là-bas il a étudié au sein des départements Etudes religieuses et Etudes sur la paix et les conflits. L’esprit américain qu’il a découvert en Californie l’a beaucoup marqué, l’incitant à revenir aux Etats-Unis.

Tout en étudiant dans la région de la Baie, Pierre a perçu que les idéaux américains requièrent des citoyens qu’ils agissent et s’engagent dans leurs communautés. « Reconnaître l’importance des idéaux américains est un bon point de départ », il dit, « mais ce n’est pas assez : nous devons devenir acteurs de notre temps ». En France, Pierre était engagé dans le travail interreligieux en tant que président de la branche Sciences Po du mouvement de jeunes Coexister.

Pierre considère son enthousiasme pour l’étude de la religion comme propice à une plus grande capacité d’analyse et une appréhension des problèmes mondiaux actuels.

Inspiré par les écrits post-guerre froide de politistes comme le théologien Pierre L. Berger, Pierre veut réfléchir sur l’importance d’identités religieuses renouvelées au 21ème siècle. Pierre reconnaît aussi les conséquences dévastatrices que de telles identifications ont parfois quand elles sont associées à des revendications politiques.

Pierre croit que combiner l’étude de ces phénomènes avec celle de la sécurité internationale et de la résolution des conflits peut aider à trouver de nouveaux chemins vers la paix, en comprenant mieux la façon dont les groupes sont formés et les identités sont façonnées dans un monde complexe et mondialisé.

Yaning Zhang, 2015

(Double Master Sciences Po / Université de Fudan: l’Europe et l’Asie dans les affaires mondiales)

Yaning Zhang est un étudiant de deuxième année de master dans le programme de double diplôme entre l’université de Fudan et Sciences Po.

Elevé dans une campagne de la Chine centrale, Yaning a appris que seul le savoir et l’excellence pourraient lui assurer un avenir plus brillant. A travers les années, cette idée l’a encouragé à se battre constamment pour devenir meilleur.

Classé 82 sur près d’un million de candidat dans sa province, Yaning a été admis à l’université de Fudan en 2010. Durant ses quatre ans d’études de premier cycle, Yaning a par deux fois reçu une bourse nationale et une bourse de première classe de la part de l’université. L’année dernière, quand un livre académique chinois sur les conseils de sécurité nationaux fut publié, Yaning y avait contribué un chapitre. Pendant ses études à Sciences Po, il fut recommandé par le professeur Bruno Cautres pour intégrer l’école de méthodologie AISP-UNS à Singapour, avec une bourse complète.

Toutes ces réussites et récompenses reflètent l’enthousiasme de Yaning pour la recherche et le travail académique. « La compréhension et la coopération internationales ne sont pas des mots abstraits, ni vides », dit Yaning. « Ce sont des manières de vivre tirées de mes expériences d’études à l’étranger. Il ne s’agit pas seulement de reconnaître les différences, mais aussi de gérer la coopération, à partir d’une compréhension et d’un respect pour les différences ».

– Traduit par Rébecca Assouline-Béra

 

 

Rébecca Assouline-Béra, 2015

(Sciences Po / Columbia University Dual-Bachelor’s Degree: Economics)

A native of French Martinique, Rébecca Assouline-Béra graduated from high school in 2013 with a French ‘baccalauréat’ in Economics and Social Sciences, and an average score of 21 out of 20 as the head of the ‘academy’ of 3,000 students. Eager to tackle global issues, she chose Sciences Po’s interdisciplinary program, “in order to acquire the ability to analyze the decision-making process critically, taking a chance to stand back before moving ahead.”

Deeply influenced as a child by Al Gore’s documentary ‘An Inconvenient Truth,’ Rébecca’s worldview was also shaped by her involvement as a human rights volunteer in Cape Town. “All these experiences have taught me that public action can make a difference,” she says.

Studying at Sciences Po’s Euro-American campus in Reims, Rébecca became aware of America’s shared values and history with Europe and the continuing importance of close transatlantic relations. Pursuing a fully bilingual curriculum comparing the American and European systems was critical to satisfy her curiosity and prepare her for her studies at Columbia University in the United States. After graduating from Sciences Po as the head of class, she moved to New York this summer where she is studying economics and American Studies.

“Although I am only half-way through my Dual B.A. program experience,” says Rebecca, “I have already learned the value of global education and debate. Enhancing Euro-American unity and trans-cultural understanding will undoubtedly be a guiding principle throughout my professional career.”

2014

Camille_AndrieuCamille Andrieu, 2014
(France / Dual Master’s Degree, Sciences Po / Fudan University, Europe and Asia in Global Affairs)

Successful in athletic competition both in high school and as an undergraduate (training with Aix-en-Provence professional team and selection to the France women’s national group), Camille also pursued a dual degree in Political Science at the Institute of Political Studies (IEP) in Aix-en-Provence and Law at the University of Paris I Panthéon-Sorbonne.

In her first two years she achieved the status of valedictorian of her class of approximately 200 students. This ranking allowed her to choose to spend her third year of the IEP at the University of Michigan in the United States.

Now in her second year of the dual master’s degree program, “Europe and Asia in Global Affairs” between Sciences Po and Fudan University, Camille seizes the opportunity to investigate Asian issues and relationships between China and the European Union. She plans to use the Lohez Scholarship and the Chinese Government Scholarship to make the most of her academic year in Shanghai, as well as to attend the London School of Economics-Peking University 2015 Summer School, held in Beijing.

After a first experience of the diplomatic sphere with the National Model United Nations 2014 Project, Camille perceives the opening of a door to a career in the French Foreign Affairs sector in direct relation to China.

Barbara_CrepeauBarbara Crépeau, 2014
(France / Dual Master’s Degree, EPITA / Stevens Institute of Technology)

Barbara Crépeau is completing her final year of a French Master’s in Computer Science, specialized in RealTime and Embedded Systems, at EPITA. In 2015, she will be coming to Stevens Institute of Technology to pursue a dual-degree in Computer Science.

Barbara has dreamed since childhood of visiting the United States. She has long admired the American values of individual liberty, cultural tolerance, and egalitarianism.

While studying at Stevens, she looks forward to experiencing nearby New York City, with its real diversity of people and dynamic cultural and business environments.

 

Soliman_Elcheikh

Soliman Elcheikh, 2014
(France / Dual Bachelor’s Degree, Columbia University / Sciences Po)

Soliman Elcheikh is a sophomore in the Dual Bachelor of Arts Program between Columbia University and Sciences Po. Throughout his education he has been exposed to diverse cultural traditions that have become integral facets of his personality.

Growing up in Egypt, Soliman went to a French school. At home, his mother initiated him to aspects of German culture – and today, he is immersed in the American experience while studying in the Dual Program with Columbia University.

Through his personal yet global experience, Soliman has learned important values, such as tolerance, listening to others and accepting diversity.

 

Juliette_FaureJuliette Faure, 2014
(France / Dual Master’s Degree, Sciences Po / Columbia University)

As a student specialized in “Economic and Political Development,” Juliette Faure felt the need to be not merely a thinker but also an actor in international development, which led her to leave Paris to study in India.

Following her encounter with Jean Drèze, a prominent development economist, Juliette went to work with a governmental team in Jharkhand, one of India’s poorest states, on the evaluation of the implementation of the National Rural Employment Guarantee Act. Thanks to the Hindi she had learned, she successfully collaborated with her team partners, who were all local people.

Feeling the need to combine her knowledge with new practical experience before heading to Columbia University, Juliette decided to take a gap year off to Myanmar where she has been working for the NGO “Green Lotus,” promoting sustainable development.

Ideally, Juliette would like to work on public policy advising to help countries design efficient development strategies. She looks forward to applying to a Ph.D. program in Political Science, in which her research would focus on the distinction between constitutional liberalism and democracy.

Paloma_MoritzPaloma Moritz, 2014
(France / Dual Master’s Degree, Sciences Po / Fudan University)

Paloma Moritz considers herself a citizen of the world. During her life and academic path, she has always sought new challenges, the discovery of new cultures and different ways of learning, in order to reach a global understanding of our contemporary world. These ideals of international grasp and cooperation have always played a major role in her academic choices.

Having completed her undergraduate studies at Sciences Po and University of California-Santa Barbara, and then her first year of the Sciences Po Communication Master’s Program and her first months at the Fudan University School of Journalism, she is now convinced that she made the right choices.

She describes her discovery of Chinese culture and society as an “everyday wonder,” and she hopes that her grasp of this “intriguing country” will give her a broader scope of understanding throughout her professional activities.

Her professional project is reflective of her desire to combine her creativity with her interest in media-related communication. Before moving to Shanghai, she spent a gap year working in French production companies investigating diverse stories, including international issues, and writing documentary synopses.

Notably, Paloma worked as a host, news editor and interviewer for a political program for Yahoo! News and Sciences Po TV, in which she interviewed numerous prominent French politicians, such as Jean-Louis Borloo, Jean Luc Mélenchon, Bruno Le Maire, Henri Guaino, Valérie Pécresse and Najat Vallaud Belkacem.

As an aspiring journalist, Paloma’s fervent desire is to gather and report the news; to explain the world to the widest audience in order to raise awareness about major contemporary issues; and, in the process, to strive to make a difference.

2013

 

Annabelle Libeau, 2013
(France / Dual Degree: Sciences Po / Columbia University)

Annabelle Libeau étudie à la fois à Sciences Po, Paris, et à l’École des relations internationales et des affaires publiques de l’Université Columbia. Elle va bientôt obtenir sa maîtrise en administration publique (MPA), un diplôme en Finance internationale avec un accent sur les marchés émergents. Annabelle est une analyste financière avec une expérience internationale dans la banque d’investissement dans les pays en développement. Elle a également un diplôme d’études supérieures en finance et éthique des affaires obtenu à NEOMA Business School (Reims, MS), France. Dans le passé, elle a travaillé comme analyste dans la finance internationale et gouvernementale.

Elle se définit comme une “constructrice de relations”. Elle est  passionnée par les possibilités de créer des liens forts en partageant ses connaissances et ses expériences culturelles. Son engagement est consacré à faciliter l’émergence d’une communauté d’entrepreneurs sociaux éclairée. Elle voit son année d’ étude à New York comme une occasion exceptionnelle de se plonger dans l’une des villes les plus diversifiées et multiculturelles dans le monde.

Annabelle a également reçu des subventions de la Fondation Rotary et de la Fondation Zonta Jane M. Klausman Women in business. 

Elle parle français, anglais, russe et espagnol.

Jean-Sébastien Marre, 2013
(France / Dual Degree: Sciences Po / Fudan University)

Jean-Sébastien Marre est actuellement en troisième cycle du double diplôme Sciences Po / Université de Fudan, qui porte sur l’Europe et l’Asie dans les affaires mondiales .

Croyant profondément dans le multi-culturalisme et le dialogue entre les cultures et les civilisations, Jean- Sébastien pense que la meilleure façon d’apprendre et de partager les valeurs de paix, de fraternité et d’unité internationale passe par une compréhension fondée sur l’éducation aux autres cultures.

Il s’est intéressé à la science politique, aux relations internationales et au droit au cours de ses études de premier cycle dans lesquelles il a eu l’occasion de découvrir les Etats-Unis au cours d’un programme d’échange à l’Université de Georgetown. Au travers de cette expérience il dit “être devenu membre d’une incroyablement communauté multiculturelle, vivante et diversifiée.”

Cherchant une carrière dans la diplomatie à la fin de ses études, Jean-Sébastien pense que son année passée à l’Université Fudan lui permettra de renforcer sa connaissance de la politique chinoise, nationales et internationales. Avant tout, il espère accéder à une compréhension plus profonde de la Chine – et dans une plus large mesure, de l’Asie de l’Est – de sa culture et de sa société, y compris au travers de l’héritage historique de la civilisation chinoise, et de son impact sur ​​l’évolution de la société moderne.

Jean-Sébastien utilisera la bourse d’études Jérôme Lohez pour financer son court séjour d’étude au cours de l’hiver à l’Université nationale de Séoul, qui portera sur les droits de l’homme, et de l’Asie en Corée du Sud.

Elodie Nguyen Thanh Nhan, 2013
(France / Dual Degree: EPITA / Stevens Institute of Technology)

Elodie Nguyen Thanh Nhan poursuit un double diplôme en Systèmes d’Information et Génie Logiciel, à la fois à l’école d’ingénieurs EPITA pour l’Informatique et les Techniques Avancées, et au Stevens Institute of Technology Howe School, école de gestion et imanagement de la technologie. Elle obtiendra son double diplôme au printemps 2014.

Elodie a récemment terminé un stage de six mois en France à BNP Paribas en tant qu’assistante Chef de Projet IT.

S’inscrire à un programme de double-diplôme États-Unis-France, avec le Stevens Institute pour composante américaine était très attrayant pour Elodie. Elle considère le programme de Stevens comme étant totalement en conformité avec sa formation initiale et ses futurs objectifs de carrière.

Déjà forte d’une vision très étendue, au travers de ses connaissances acquises à l’EPITA, Elodie Nguyen Thanh Nhan croit fermement que le Stevens Institute lui offre une occasion remarquable d’en apprendre davantage sur les technologies de l’information et leur impact sur les personnes (y compris par le biais des technologies des réseaux sociaux et de informatique décisionelle).

Elle va étudier aux États-Unis, ce qui lui donne la possibilité de commencer sa carrière professionnelle en Amérique.

Amy Wang, 2013
(USA / Dual Degree: Sciences Po / Columbia Law School)

Amy Wang est une étudiante de deuxième année à la Columbia Law School, elle poursuit à la fois un doctorat de droit à la Columbia Law School, et une maîtrise en droit des affaires mondiales à Sciences Po. Grâce au programme d’Alliance avec la Columbia Law School, elle va passer l’année universitaire 2014-2015 (sa troisième et dernière année d’école) à Sciences Po, Paris.

Amy parle couramment le français depuis qu’elle a enseigné l’anglais à l’école d’Épinay-sur-Seine, en tant qu’assistante de professeur.

L’été 2013, elle a travaillé comme associée à Stewart & Stewart, un cabinet d’avocats internationals de commerce à Washington, DC. Elle a récemment reçu le Sidley Diversity and Inclusion Scholarship par Sidley Austin LLP, où elle fera un stage à l’été 2014.

En 2009, en tant que stagiaire du Congrès, elle a assisté aux audiences au nom du personnel du Sénat des États-Unis. Amy est intervenue dans un cas relatif aux prisonniers et dispensaires familiaux, où elle représentait un père incarcéré qui se battait pour conserver ses droits parentaux. Elle a aussi aidé à donner un cours sur les droits parentaux pour les mères incarcérées à Bedford Hills, un établissement correctionnel pour femmes.

Amy espère mettre à profit ses diverses expériences à l’étranger et en politique en étant un membre actif de la Fondation Jérôme Lohez.

Keli Wang, 2013
(China / Dual Degree: Fudan University / Sciences Po)

Keli Wang a étudié à Xi’an, province du Shaanxi, en Chine, où, précise-t-elle, se situe la célèbre armée antique de guerriers en terre cuite.

Après des efforts intenses, Keli a été admise à la prestigieuse université de Fudan à Shanghai. Au cours de ses études de premier cycle, elle a profité pleinement des nombreuses expériences offertes par la vie de campus : en apprenant non seulement sur ​​les relations internationales mais aussi grâce aux rencontres de nouveaux amis de différentes origines.

Après avoir obtenu son diplôme à Shangai, Keli a été admise au programme “double diplôme” organisé conjointement par Sciences Po et l’Université de Fudan : une maîtrise portant sur l’ Europe et l’Asie dans les affaires mondiales.

Elle a passé la dernière année à Paris, profitant de cette “aventure dans la vie et dans les études” offerte par ce temps à l’étranger. Keli participe désormais à temps partiel à un stage : elle travaille pour une ONG centrée sur l’énergie. En voyant un grand avenir pour les ONG en Chine , elle espère consacrer sa passion et ses efforts à développer des ONG dans son pays d’origine.

2012

Côme J. Dechery, 2012
(France / Dual Degree: Sciences Po-Columbia School of International and Public Affairs)

Monsieur Côme Dechery est un jeune chef global en train de se produire.  Pendant l’année académique en 2011, Côme a servi comme le Président de Paris Globalist, un magazine de Sciences Po des affaires internationaux, un honneur distinct pour un jeune homme qui poursuit un diplôme dual de Master des Affaires Internationaux, être attribué en Mai 2013, par Sciences Po et Columbia Université École Des Affaires Internationaux et Publique (SIPA en anglais).

Côme a l’expérience considérable international résultant de sa poursuite des stages globaux et l’échange scolaire.  Pendant ses ans de premier cycle à Sciences Po, il avait l’opportunité de passer un an étranger à l’Université de Californie – San Diego, où il a poursuit un cours d’étudier du niveau de troisième cycle.  Il a délivré un diplôme Suma Cum Laude avec une licence en May 2010.

Dès qu’une remise des diplômes, Côme a passé une année comme Ecrivain Assistant au Bureau Asie en Beijing pour le journal français Le Point.  En travaillant dans le domaine du journalisme international, il a examiné la nouvelle industrie chinoise de voiture verte pour écrire un article en détail, en incluant un entretien avec le vice-président de BYD Automobile.  He a aussi souligné la suite de l’accident nucléaire de Fukushima et son impact sur le programme chinois nucléaire.

En l’été de 2012, Côme a servi comme un stagiaire à la Chambre Basse dans la Tribunal d’Audit de France, un quasi-corp-juridique du gouvernement français, chargé avec la direction d’audits des institutions publiques et les évaluations de politique publique.

Cette année à SIPA, Côme participera en un projet de cabinet-conseil, commandé par un NGO supérieur, une organisation internationale, ou une firme privée.

Roxane Cassehgari, 2012
(France / Dual Degree: Université Panthéon Assas-Columbia Law School)

Les parents de Mademoiselle Roxane Cassehgari ont immigré en France comme les étudiants, chercher un meilleur avenir.  Son père est part la République Islamique émergent d’Iran pour pouvoir vivre en société libre, et sa mère est partie Columbia, un pays déchiré par les conflits civils.

Roxane gardait toujours à la tête l’histoire de ses parents, les deux quand elle a délivré son diplôme de l’Université de Cambridge et l’Université Panthéon-Assas Paris III avec un diplôme Master du Droit et un Certificat aux Études Égales Internationales, et récemment quand elle est arrivée à Columbia Université à New York pour étudier Les Droits de l’Homme.

Après sa remise de diplôme de l’Université, Roxane a travaillé comme une stagiaire à  l’Organisation Internationale pour Émigration en Bogotá.  Trois mois plus tard, elle était déployée par l’organisation pour soutenir l’opération de l’aide tremblement de terre en Haïti.  Ses responsabilités principales ont consisté de la livraison d’assistance aux individuels les plus vulnérables de la population déplacée : les femmes, les enfants, les personnes âgées, et les handicapées.  Elle a appris comment une mission de maintien de la paix de Les Nations Unis fonctionne et comment l’information important est transmise de terrain aux décideurs de haut niveau pour aider à améliorer la réponse de terrain.

Étant à New York et étudiant à Columbia Université offrent à Roxane une opportunité exceptionnelle pour réussir ses rêves et ses buts.  «J’ai la chance de devenir une avocate des Droits de l’Homme à New York, une ville où je peut grandir professionnellement et personnellement, » elle dit.  A New York, Roxane peut se mélanger avec les communautés Françaises, Colombiennes, et Persiennes, en construisant une carrière internationale et égale.  L’expérience cosmopolite la offre une combinaison parfaite de son histoire et son avenir.

Alexandre Montfort, 2012
(France / Dual Degree: EPITA-Stevens Institute of Technology)

Ayant poursuit une concentration de Globale IT Management à EPITA, Monsieur Alexandre Montfort a hâte d’avoir son expérience internationale d’étudier à Stevens Institute de Technologie à New Jersey, aux Etats-Unis.  Ayant étudié depuis six mois en Afrique du Sud, il apprécie à sa juste valeur qu’il aura la capacité d’améliorer son anglais et d’assimiler l’atmosphère culturelle en étudiant en face de la Rivière Hudson de New York.

Après avoir étudié la direction multiculturelle pendant ses études de spécialisation à EPITA, et avoir travaillé avec les personnes de nationalités différentes, Alexandre veut avoir les expériences américaines de travailler.  Il croit que le programme de Stevens lui donnera une meilleure vision de la façon américaine de vivre, qui le permettra apprendre la façon dans laquelle les américains reste compétitives dans le marché du monde.

De plus, il voit son année aux Etats-Unis comme une opportunité superbe de faire la connaissance de nouvelles personnes, de faire les nouveaux contacts, et de commencer à construire un carnet international d’adresse, reconnaissant le fait que aujourd’hui, c’est un atout très important pour sa carrière de garder les liens professionnels ou même personnels à travers le monde.

Mademoiselle Louise Battus a commencé à apprendre Mandarin à l’école primaire en France.  Son amie très proche au temps-là était chinoise, et elle a introduit Louise à la langue et la culture Chinoise, notamment par les cours de langue deux fois par une semaine à l’Association de Résidents Chinois à Paris.  Louise était la seule enfant étrangère présente.« Bien que je sois probablement plus intéressée de parler avec mon amie au derrière de la classe, » elle dit, « Je suis maintenant rendu compte que [ce cours] avait actuellement influencé mes chois scolaires et professionnels plus que j’aurait pu imaginer. »Louise a continué avec ses études chinoises au lycée, ayant les cours de correspondance en chinois comme une troisième langue.  Elle les a poursuites plus à l’Institute Nationale de Langues Orientales et les Civilisations en poursuivant simultané un diplôme de Médiation Culturelle à Paris III Sorbonne Nouvelle.En 2009-2010, elle est passée une année à Shanghai à East China Normal Université comme une partie de son diplôme de La Langue Chinoise et Civilisation.

Commençant cet automne, Louise complètera ses études dans le programme du diplôme dual en Communications et Média à Fudan Université à Shanghai, un programme conjoint entre Fudan et Sciences Po.

« Du point de vue de mon statut dans une profession et parmi mes pairs, » dit Louise, «ayant étudié aux écoles célèbres, les deux en France et en Chine, représente effectivement un très bon tremplin.»

Silvio Ghiglione, 2012
(France / Dual Degree: Université Paul Valéry Montpellier III-Beijing Normal University School of Social Development & Public Policy)

Monsieur Silvio Ghiglione voit son opportunité d’étudier à l’étranger et de gagner deux diplômes Masters aux deux pays étrangers différents comme les expériences qui changeront sa vie.

Silvio s’adresse à Beijing Normal Université de Développement Social et de Politique Publique (SSDPPP en anglais) en Mai 2011, comme il étudiât à la Clinton Institute Pour Les Etudes Américaines à Université College, Dublin.  Bien que sa décision s’adresser à SSDDP soit tout à fait spontanée, il dit, Silvio prenait toujours la valeur dans sa décision comme une partie d’un grand projet de poursuivre ses études de troisième cycle à l’étranger.

Ses apprentissages multinationaux étaient complètement évidents pendant ses ans de premier cycle, où il a étudié anglais, chinois, et allemand à l’université Paul Valéry Montpellier III.  Son enthousiasme étudier à l’étranger a intensifié une fois il est passé une année aux Etats-Unis à l’Université de Minnesota.

Tout en étant aux Etats-Unis, Silvio s’est rendu compte qu’il « avait besoin de rester à l’étranger aussi longtemps que possible pour comprendre qui j’étais, où je voulait aller avec ma vie, et comment je pourrais être cet acteur globale [qui] travaille pour le bien de sa communauté. »  Recevant son diplôme de troisième cycle en Irlande, il a étudié la « relation tortueuse entre le media et les conflits internationaux. »  Le programme de diplôme en Développement Contemporaine de la Chine à SSDPP semblait d’être la étape prochaine pour lui.

Silvio est distingué comme l’un de deux Lohez boursiers initiaux de poursuivre les études de troisième cycle en Chine, et sert comme un exemple exceptionnel comme un chef futur sur la scène globale.

2011

Antoine Desir, 2011 (France / Dual Degree: École Polytéchnique, Palaiseau – Columbia University)

Antoine Désir possède un don pour les mathématiques. Après deux ans de classes préparatoires à Louis-Le-Grand, Antoine se classe 7e sur 83 au concours d’entrée de l’École Polytechnique en filière MPSI.

Durant le printemps 2011, Antoine a travaillé avec Dr. William M. McEneaney au département de génie mécanique et aérospatial de l’Université de San Diego (UCSD, Californie). Son travail s’est concentré sur l’étude d’une méthode de réduction de la dimensionnalité des problèmes de contrôle optimal. Pour cela il a utilisé un algorithme tropical, dont le graphe de la fonction valeur est approchée par un polyèdre tropical. Ce travail a conduit à une publication, ce qui constitue un grand honneur pour un étudiant de niveau Master. Antoine a également fait des recherches en optimization de prix chez Air France lorsqu’il était étudiant à l’École Polytechnique.

Citoyen français d’origine vietnamienne, Antoine a conscience du dénument dans lequel vivent les habitants d’un pays en développement, mais il a également vécu dans l’élite des étudiants parisiens en compétition pour les Grandes Écoles françaises. Antoine a le sens de la générosité et de la philanthropie humaine. Son père, entrepreneur à succès et éminent activiste social au Vietnam, a établi une ONG appelée “Poussières de vie», et oeuvrant pour fournir des ordinateurs et un accès Internet aux enfants pauvres. Antoine suivra l’exemple de son père avec un engagement à servir les besoins des communautés défavorisées.

Thomas Philippeau, 2011 (France / Dual Degree: École pour L’Informatique et Les Techniques Avancées – Stevens Institute of Technology)

Thomas Philippeau a travaillé chez Accor, en tant que spécialiste pour la création et l’amélioration des technologies de l’information. Il a été félicité par ses professeurs et tuteurs comme un jeune à l’esprit vif et ouvert, qui s’adapte facilement aux différentes méthodes de travail et aux contraintes.

Thomas est impressionné par la diversité de la population américaine et de sa culture, et en particulier l’élection en 2008 d’un afro-américain à la présidence. Il est entré au Stevens Institute of Technology, au printemps 2011 et il se réjouit de l’élargissement de sa vision à travers une expérience dans l’enseignement supérieur américain. Il espère que son séjour aux États-Unis lui permettra de promouvoir les échanges culturels aux Etats-Unis et à son retour en France.

Andres Lizcano Rodriguez, 2011 (Colombia / Dual Degree: Sciences Po – Columbia University School of International and Public Affairs)

Andres Lizcano Rodriguez est une personne brillante et créative, motive par son désir de servir les autres. Issu d’une famille d’intellectuels en Colombie, Andres a reçu une éducation bilingue en espagnol et en allemand, durant son enfance en Allemagne. Doué pour les mathématiques, Andres a atteint le Top 15 des Olympiades des Mathématiques colombiennes quatre années consécutives. Il a ensuite étudié les mathématiques à l’Université de Los Andes (Colombie) et obtenu une mention Très Bien. Son désir de contribuer à une meilleure justice sociale l’a également amené à poursuivre en parallèle des études de droit.

Pendant son année d’étude à Montpellier, Andres a co-fondé la branche montpelliérainne d’une ONG appelée Foundacion YOCreo En Colombia. La Colombie a été en proie à un conflit armé qui dure depuis des décennies et implique le trafic de drogue et le terrorisme. Andres cherche à prouver au monde extérieur que la Colombie est aussi un pays avec une histoire longue et distinguée, qui possède un patrimoine culturel diverse et un immense potentiel économique.

Conformément à la tradition latino-américaine intellectuelle qui prend son inspiration culturelle, politique et philosophique en Europe, et en particulier la France, Andres poursuit un double diplôme en développement international entre Sciences Po (Paris) et Columbia University (New York). Il estime que ses expériences françaises et américaines le prépareront à prendre les risques nécessaires pour changer la société colombienne. Inspiré par des auteurs et homes politiques latino-américains comme Gabriel García Márquez et Pablo Neruda, Andres ambitionne de devenir représentant officiel de la Colombie aux États-Unis ou en France.

En plus de ses deux langues maternelles (espagnol et allemand), Andres parle couramment le français et l’anglais, et peut soutenir une conversation en italien et en portugais.

2010

 

Paula Henin, 2010 (France, London School of Economics – Université Paris I Panthéon-Sorbonne – Columbia University Law School)

Le succès académique de Mme Henin était clair dès son jeune âge. Elle fut félicitée par le maire de Sèvres pour ses résultats remarquables au baccalauréat français. Paula parti ensuite étudier les relations internationales et l’histoire à la London School of Economics (LSE). Elle se spécialisa dans le Moyen-Orient et le droit international public. Paula se plaça parmi les un pour cent supérieurs des élèves de sa promotion. Paula chercha à éclaircir un situation dans laquelle il semble y avoir mésentente et parfois animosité entre l’Occident et le monde arabe. Sa thèse de doctorat, “A French perspective on the British and American interventions in the Levant, May – November 1958” fut félicitée par le LSE’s Board of Examiners et reçut le prix Hue Wheldon.

Paula reçut la bourse Fulbright Foreign Student Scholarship 2010-2011 pour participer à un programme de double diplôme entre la Columbia Law School et l’Univiersité Paris I Panthéon-Sorbonne. Elle est membre du conseil de la Columbia International Arbitration Association. Paula porte un grand intérêt au droit international. Son objectif est de travailler comme conseiller juridique pour une organisation internationale importante, le ministère français des Affaires étrangères et européennes, ou un tribunal international.

Mme Henin parle français, anglais, espagnol et arabe et est passionnée par la guitare et le saxophone.

Hélène Franchineau, 2010 (France, Sciences Po – Columbia University Graduate School of Journalism)

Mme Franchineau a complété un programme de journalisme à Sciences Po Paris et deux programmes dans les affaires internationales et dans la langue et culture chinoise à Sciences Po Bordeaux.

Hélène a ensuite travaillé pour Le Monde et Slate à Shanghai et Paris. Elle a écrit des articles d’actualité sur la Shanghai World Expo, sur les jeux olympiques de Beijing en 2008, et sur les émeutes de la minorité musulmane dans la province de Xinjiang. En 2009 Hélène effectua un stage au service étranger du Washington Times où elle fut responsable de la couverture des décisions politiques liées au changement climatique.

Hélène souhaite entrer dans le journalisme multimédia, qu’elle considère comme l’avenir du journalisme. Elle a choisi d’étudier aux États-Unis parce qu’elle les considère très en avance sur les pays européens dans le développement de ce type de journalisme. Elle s’inscrit à la Columbia Graduate School of Journalism pour l’automne 2010. Elle s’intéresse non seulement dans la narration, mais aussi dans la publication de blogs, le montage radio, la photographie et la vidéo, et les médias sociaux.

Mme Franchineau parle français, anglais et chinois.

Alban Pétré, 2010 (France, Ecole Pour L’Informatique et Les Techniques Avancees – Stevens Institute of Technology)

M. Pétré a été employé à la Société Générale sous la direction du responsable mondial de la section Risk Assessment and Controls. Il a travaillé sur la création d’une méthodologie pour améliorer le contrôle de la navigation web des utilisateurs système de la Société Générale et sur d’autres projets liés à la sécurité. Il fut reconnu par ses professeurs et superviseurs pour sa créativité, son souci du détail et son esprit d’équipe.

Alban visita New York pour la première fois en 2009 et fut particulièrement attiré par la ville. Il va entrer au Stevens Institute of Technology au printemps 2011. Il désire élargir ses horizons à travers une expérience de l’éducation américaine, et espère que le temps passé aux États-Unis lui permettra de promouvoir les échanges culturels à la fois aux États-Unis et lorsqu’il reviendra en France.

[/su_spoiler]
2009

Captain Jordan Becker, 2009 (USA, Sciences-Po – Columbia University Exchange Program)

Après avoir été diplômé de la Georgetown University School of Foreign Services en 2001, M. Becker a rejoint l’armée des États-Unis. Pendant presque dix ans de service actif dans l’armée américaine, M. Becker a été parachutiste et chef d’équipe dans les forces spéciales afin de mener des patrouilles de combats en Iraq. Il reçut deux Bronze Stars et accéda au grade de captain.

Captain Becker fut sélectionné par le Department of Social Sciences de la United States Military Academy at West Point pour poursuivre un programme d’échange de deux ans entre la Columbia SIPA et Science Po. Captain Becker enseignera ensuite les sciences politiques pendant trois ans et encadrera le développement professionnel des élèves de West Point.

Captain Becker commence ses études supérieures à Sciences Po cet Automne. Il est depuis longtemps intéressé par les travaux d’Hubert Vedrine et pense qu’il est nécessaire de comprendre profondément la France pour développer un lien fort et institutionnalisé entre l’Europe et les États-Unis, afin de garantir paix, sécurité, et prospérité durant le 21ème siècle.

Captain Becker parle couramment le français et l’italien, et a acquis une connaissance pratique de l’arabe et du kurde durant son service en Iraq.

Pauline Dochez, 2009 (France, Ecole Polytechnique – Columbia University Exchange Program)

Mme. Dochez effectua trois ans d’études en économie, informatique, et mathématiques appliquées à l’École Polytechnique de Palaiseau. À la suite de cette formation, elle part à la Columbia University pour commencer des études supérieures en ingénierie et systèmes de management, avec comme axe principal l’usage de techniques d’ingénierie industrielle et de recherche opérationnelle dans un processus de décision.

Pauline est une jeune femme intelligente et perspicace. En plus d’être une chercheuse scientifique sérieuse, elle est également une excellente rédactrice pour présenter ses projets. Pendant qu’elle effectuait un projet de recherche sur les réseaux de femmes à travers le monde, Pauline a communiqué avec de nombreuses associations de femmes en anglais, allemand, grec et espagnol, en plus de son français natif.

Pauline trouve la manière qu’ont les américains d’être fiers de leurs réalisations sans s’en enorgueillir à la fois saine et plaisante.

Florent D’Halluin, 2009 (France, Ecole Pour L’Informatique et Les Techniques Avancees – Stevens Institute of Technology)

M. D’Halluin participe à un programme d’échange entre l’EPITA et le Stevens Institute of Technology. Il étudie l’informatique et travaille sur une bibliothèque de manipulation d’automates finis appelée Vaucanson. Son encadrant décrit Florent comme un orateur talentueux, un bon rédacteur, et avant tout une personne agréable.

M. D’Halluin pense qu’un diplôme largement reconnu et des points de repère et contacts aux États-Unis sont des atouts de valeur. Il veut pouvoir saisir l’occasion d’apporter sa contribution. Existe-t-il une meilleure terre d’opportunités ? demande-t-il.

2008

Andrew Kessinger, 2008
Andrew Kessinger is a graduate student pursuing a double degree in International Security at the Institut des Etudes Politiques in Paris (Sciences Po) and Columbia University(SIPA).

Andrew Kessinger est un étudiant poursuivant un double diplome en sécurité internationale à l’Institut des Etudes Politiques de Paris (Sciences Po) et Columbia University (SIPA). Grâce à ce programme très sélectif, à laquelle quinze étudiants sont admis chaque année, il est en train d’acquérir une perspective euro-américaine sur les affaires étrangères, tout en maîtrisant la langue française.

Kessinger has worked as an editor for four different publications (The Common Ground News Service, The Paris Globalist, The New Atlanticist, and The Columbia Journal of International Affairs), in three different countries (US, Morocco, France), over the last four years. His career goal is to serve as a Foreign Service Officer with the US State Department, formulating constructive public policy aimed at bridging divides and reducing tensions between the Muslim world and the West, with a particular focus on the Israeli-Palestinian conflict.

 

2007

Benoît Germond, 2007
Benoît Germond est diplômé de l’EPITA en 2007, avec une maîtrise en sciences. Il étudie maintenant pour obtenir un autre master à Stevens Institute of Technology. Dans sa demande de bourse Benoit mentionne que le fait de travailler pour financer ses études lui a appris à être ouverte au changement et des idées.

 

Augustin Lefèvre, 2007
Augustin Lefèvre a reçu son diplôme d’ingénieur de l’École Polytechnique. Il travaille actuellement sur sa maîtrise en ingénierie financière à l’Université de Columbia. Augustin a écrit dans sa demande de bourse que “La société américaine récompense ses membres sur la base de leurs mérites, et s’appuie sur leur sens de la responsabilité d’assurer l’efficacité sociale”.

2006

Nizar Jalaly, 2006
Nizar Jalaly a intégré l’Ecole Polytechnique en 2003 et poursuit actuellement ses études à Columbia University en vue de l’obtention d’un master en mathématiques financières et du diplôme d’ingénieur de l’Ecole Polytechnique. Il remercie sincèrement la Fondation pour la remise de son prix.

Vincent de Lagabbe, 2006
Vincent de Lagabbe received a dual master’s degree in computer science from EPITA and the Stevens Institute of Technology. Vincent nearly obtained perfect scores in every subject that he studied at EPITA. He speaks both English and Russian, in addition to French.

2005

Olivier Rotrou, 2005
Olivier Rotrou possède un diplôme d’ingénieur en génie informatique et système temps réel de l’EPITA – Ecole pour l’Informatique et les Techniques Avancées (2005) et effectue cette année un master en stratégie et management des systèmes d’information au Stevens Institute of Technology. Il était ravi de recevoir la bourse 2005. Nous lui souhaitons un séjour heureux aux Etats-Unis.

2004

Florian Quarré, 2004
Florian Quarré possède un diplôme d’ingénieur en Système d’Information et Génie logiciel de l’EPITA – Ecole pour l’Informatique et les Techniques Avancées (2004) et un master en systèmes d’information du Stevens Institute of Technology (2005). Il est consultant en intégration des techniques et procédés commerciaux dans le domaine de la santé à Deloitte Consulting LLP à New York.

2002

Guillaume Yvon, 2002
Guillaume Yvon graduated in 2001 from EPITA – École pour L’informatique et les Techniques Avancées (College of Computer Science and Advanced Technologies) and in 2002 from the Stevens Institute of Technology with a Master of Science in information systems strategy and management degree. He then returned back to France, where he lives in Paris, and joined Sephora as a systems engineer.

Columbia University
www.columbia.edu

Stevens Institute of Technology
www.stevens.edu

Harvard University
www.harvard.edu

Princeton University
www.princeton.edu

New York University
www.nyu.edu

Universite Paris Pantheon-Sorbonne
www.univ-paris1.fr

École Polytechnique
www.polytechnique.fr

École pour L’informatique et les Techniques Avancées (EPITA)
www.epita.fr

Institut d’Études Politiques de Paris (Sciences Po)
www.sciences-po.fr

The Board of Directors of the Jérôme Lohez Foundation is honored to have scholarship recipients participate in the Jérôme Lohez Foundation’s Ambassadors Program for one year.

Ambassadors are visible at many fundraiser events and serve as liaisons between the Foundation and future recipients, in addition to two other important groups: major gift donors and past recipients. Both groups are very interested in hearing students’ perspectives on their experiences in France and America.

Typical roles include mingling; hosting a table of Foundation guests at events; providing information about the Foundation; and speaking about experiences in America or in France, as well as student academic programs. Ambassadors should also be ready to answer questions from future applicants and in some cases, serve as mentors to them.

The Ambassadors have the opportunity to interact with VIPs from government, diplomatic corps and past recipients who may become valuable career contacts. Ambassadors also have the chance to develop and receive training in communication, public relations and interpersonal skills. Ambassadors shall be enthusiastic and have a positive attitude, in addition to have a genuine desire to help the Jérôme Lohez Foundation grow into a prestigious organization.

Benefits include:

  • Gain a greater understanding of the Foundation
  • Sharpen communication and public speaking skills
  • Improve interpersonal and conversational skills
  • Enhance confidence when speaking and interacting with the French-American community
  • Meet and network with alumni, VIPs, and future applicants
  • Gain access to exclusive French-American events