BogotaPopUps par le Récipiendaire 2011 Andrés Lizcano Rodriguez

BogotaPopUps a été fondé en Janvier 2015 par Sara Lisa Ørstavik et Andrés Lizcano Rodriguez, lauréat de la Bourse Fondation Jérôme Lohez 2011.

Sara et Andrés lancèrent d’abord le concept de dîners “pop-up”, une nouvelle manière de faire du networking. Devant le succès de l’initiative, ils décidèrent de voir plus grand en lançant un nouveau projet six mois plus tard: une plate-forme proposant divers expériences de dîners sociaux.

Depuis, BogotaPopUps a organisé 17 soirées, brunches, classes de cuisines ou encore soirées jazz dans tout Bogota auxquels ont assisté plus de 200 invités de 30 nationalités différentes.

L’objectif de ces soirées est de recréer l’atmosphère d’un dîner entre amis tout en sensibilisant les invités aux problèmes humanitaires à travers le monde, promouvoir une conscience globale des problèmes du monde via la découverte de nourritures – et donc de cultures – venues d’ailleurs.

L’équipe de BogotaPopUp travaille désormais à se constituer un réseau de fournisseurs produisant de manière éco-responsable.

Pas même trentenaire, Andrés Lizcano Rodriguez, cofondateur de BogotaPopUps, a déjà un beau parcours derrière lui. Il a d’abord étudié les mathématiques et le droit à l’université Los Andes en Colombie, le pays qui l’a vu naître. Pendant une année d’échange à Montpellier, il y a fondé la branche locale de l’ONG Yo Creo En Colombia. Son but était alors de prouver au monde que la Colombie, ce n’est pas seulement la souffrance et les conflits liés au trafic de drogue et au terrorisme, mais également un pays au glorieux passé, avec un riche héritage culturel, et un immense potentiel économique.

En tant que boursier de la Fondation Jérôme Lohez, Andrés entreprit par la suite un double diplôme de Master entre Sciences Po Paris et Columbia University en Développement international. Andrés était convaincu que cette expérience des deux côtés de l’Atlantique le préparerait à la prise de risques nécessaire pour faire bouger la société colombienne. Après avoir obtenu son diplôme, Andrés se dirigea vers le service public, avec l’espoir d’un jour devenir Ambassadeur de Colombie aux Etats-Unis et/ou en France.

Depuis ses études à Columbia University, Andrés a occupé différents postes. A Columbia, il a travaillé comme analyste Capstone pour le Citi Institutional Clients Group, où il conduisit des recherche sur la coordination des lois et régulations à l’international, concevant un cadre d’analyse de ces problématiques à l’usage de Citibank.

Il a également été en charge des questions internationales pour le journal The Morningside Post, écrivant des articles pour le journal étudiant de l’Ecole des Affaires internationales de Columbia. En parallèle, il était assistant de cours pour étudiants en master, sur le thème “Développement économique de l’Amérique latine.”

L’été suivant, son diplôme en poche, Andrés fut recruté comme conseiller auprès de Think Impact au Ghana. Son rôle était de faciliter les séjours d’études des spécialistes étrangers venant travailler sur le Ghana rural et ce en concevant et bâtissant des entreprises sociales, en planifiant et animant des sessions de formation, et en documentant les progrès des chercheurs tout au long de leur séjour.

A l’automne, Andrés retourna à New York pour travailler dans le domaine des médias et de la communication chez Reboot, définissant et mettant en place une stratégie d’entreprise pour les médias sociaux.

En février 2014, Andrés changea d’activité en devenant analyste empowerment  chez Univision Communications à Miami, Floride. Il y créa un nouveau système permettant un suivi des workflows de l’entreprise. Il y conçut également un système d’évaluation des l’impact du travail du département Empowerment.

Enfin, en septembre 2014, Andrés s’engagea pour une période longue au ministère du Planning national de Colombie. Il y est responsable de la stratégie compétitivité, suggérant des pistes d’amélioration pour les politiques agricoles. Il y rencontre de nombreux décideurs politiques, des responsables des secteurs privés et associatifs, ainsi que des fermiers pour mieux comprendre les politiques actuellement menées et leurs conséquences sur le long terme.

C’est fort de cette formidable expérience qu’Andrés bâtit BogotaPopUps avec sa partenaire Sara. Très prochainement, l’équipe de BogotaPopUps ira visiter une ferme bio et animera bientôt une classe de cuisine sur deux jours dans… un château, rien que cela !

Plus d’informations sur www.bogotapopups.com, ou par email bogotoapopups@gmail.com!

– Par Julie Roccanova, Tranquility49 PR

– Traduit par Pierre Savary