Pierre SAVARY: Étudiant en Communication au profil de Diplomate

Pierre Savary« Les Etats-Unis sont en eux-mêmes la terre-symbole du courage », selon Pierre SAVARY, un boursier de la Fondation Lohez 9/11 de l’année 2015-2016. « Le courage américain est très visible au travers de symboles tels que la ‘Tour de la Liberté‘, ‘Freedom Tower’. Les travaux de construction de cette tour ont débuté au lendemain de la plus grande attaque terroriste jamais connue dans toute l’histoire des Etats-Unis, lieu où les Tours Jumelles, (Twin Towers), représentaient autrefois New York. La ‘Freedom Tower’ est aujourd’hui le gratte-ciel le plus haut de l’Hémisphère Occidentale.”

Durant ses premières années en études supérieures à l’école de Sciences Po à Paris, Pierre avait déjà saisi l’opportunité d’étudier un an à l’étranger, à l’Université de Berkeley dans l’état de Californie aux Etats-Unis. Là, il a étudié au Département des Etudes de Religion et au Département des Paix et Conflits.  L’esprit du « cohabiter » que Pierre découvrit en Californie prit tout son sens pour lui, le conduisant ainsi à revenir aux Etats-Unis.

Ce thème est l’un pour lesquels Pierre a développé un grand intérêt – en effet, un intérêt qui s’apparente à une vraie passion.

« C’est la raison pour laquelle je suis allé à l’Université de Berkeley en Californie et que j’ai étudié les Sécurités Internationales à la SIPA, School of International and Public Affairs », a-t-il dit « afin d’apprendre davantage sur les questions relatives au terrorisme et mieux comprendre la raison pour laquelle certaines personnes de mon âge, parfois même plus jeunes que moi, choisissent le chemin de la violence.

Je suis impliqué dans des activités de dialogue entre personnes de confessions différentes, ‘inter-fois’, car je crois que cela représente un moyen très puissant et efficace de combattre l’extrémisme. »

Alors qu’il continue de suivre un double cursus à l’Université de Columbia à Manhattan, Pierre a travaillé en tant que Stagiaire en Communications au Consulat Général de France de la ville de New York.

Là, il était assistant à la rédaction de discours et autres communications officielles pour le Consul Général Bertrand Lortholary, entre autres personnalités diplomatiques. Cette fonction au sein de ce consulat lui a permis une approche professionnelle privilégiée au regard des travaux et missions consulaires et de la gestion au jour le jour d’affaires relatives aux relations étrangères.

Une fois diplômé, Pierre a passé plusieurs semaines dans un camp militaire dans le Sud de la France afin de devenir Soldat Réserviste dans l’Armée Française. “En tant que réserviste,” a-t-il dit, “j’aiderai à la protection des sites touristiques à Paris et partout, mais aussi à la protection des lieux religieux, qui sont des lieux importants à mes yeux : les églises et les synagogues, mais aussi les mosquées.

Pierre occupe actuellement la fonction de stagiaire à l’Ambassade de France à Amman, en Jordanie.

« Mon poste à Amman comprend le fait de travailler avec des attachés, conseillers directs de l’Ambassadeur de France », ajoute Pierre. « Je rédige des mémos et des rapports traitant d’aspects nombreux et variés de la vie en Jordanie et du peuple jordanien, allant de la politique aux questions sociales ».

Le prochain projet de carrière de Pierre pourrait être celui de présenter l’examen du Service des Affaires Etrangères, ou de chercher directement un poste en temps que jeune conseiller à l’Ambassade de France du Moyen-Orient ou pour une ambassade d’un pays de l’Hémisphère Nord. Un autre projet de carrière serait de rentrer à Paris et de travailler à la Direction des Amériques, ou de retourner au Moyen-Orient et travailler au Ministère des Affaires Etrangères.

« Je crois sincèrement que choisir le chemin de la tolérance en termes de religion et de culture exige un plus grand courage que choisir le chemin de la haine,” conclut Pierre. “J’ai choisi le mien, et c’est la raison pour laquelle j’ai développé un tel degré d’affection pour une ville qui représente amplement ces  valeurs fondamentales : New York,  aux Etats-Unis d’Amérique. »

 

– Patrick A. Berzinski, Tranquility49 PR

– Traduit par Marjorie Maman